Douaumont mai 1916

Le 22 mai 1916, jour de l’attaque contre le fort de Douaumont, Charles Nungesser et sept autres pilotes ( Beauchamp, de Gennes, de Boutigny, Chaput, Réservat, Guiguet, Barrault) décollent avec leurs avions armés de fusées mises au point par le lieutenant Yves Le Prieur.
Ils abattent alors 6 « drachen » d’observation situés sur la rive droite de la Meuse.

Déclenchées électriquement, ces fusées nécessitaient de s’approcher très près de l’objectif, au risque de brûler avec le ballon attaqué. Aussi les spécialistes de l’attaque des « saucisses » -Coiffard (34 victoires dont 28 ballons), Bourjade (28 victoires dont 26 ballons), Boyau (35 victoires dont 20 ballons), Ehrlich (19 victoires dont 18 ballons), Haegelen (22 victoires dont 15 ballons), Sardier (14 victoires dont 11 ballons), Ambrogi (14 victoires dont 11 ballons), Pinsard (27 victoires dont 8 ballons)- préférèrent les balles explosives incendiaires.