A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

 

 

Vitalis Gaston


Né le: 15 février 1890
Mort le: 17 août 1941
Profession avant la mobilisation:
Passé à l'aviation le:
Brevet militaire le:
Parcours:
Affectations: C 46, N 67
Pilote

 Viret Raoul  Viret Raoul

avion C 46

Vitalis PP

vitalis v

1 28 avril 1916 N67 Fokker E Cote 304
2 15 juillet 1916 C46 LVG C
3 06 septembre 1916 C46 Aviatik Brie
4 20 octobre 1916 C46 LVG C
5 10 novembre 1916 C46 Roland Barleux
6 16 novembre 1916 C46 Albatros Brie
7 14 avril 1917 C46 EA Beaurevoir

- Citation à l'ordre de la 2ème armée le 11 mai 1916 : "Réformé, exempt de toute obligation militaire, s'est engagé et a demandé à servir comme mitrailleur en avion. Le 28 avril 1916 a abattu un Fokker qui est tombé à 200 mètres de nos tranchées."
- Citation à l'ordre de l'armée : "Mitrailleur hors ligne par son adresse et son sang-froid. Déjà cité à l'ordre de l'armée pour avoir abattu un Fokker dans nos lignes à (censuré). A livré à (censuré) de nombreux combats, réussissant le 15 juillet à forcer un LVG à atterrir. A eu très fréquemment son appareil par des éclats d'obus et des balles."
- Citation à l'ordre de l'armée : "Tireur hors de pair, d'une adresse et d'un sang-froid remarquable. le 10 novembre 1916, a abattu un avion ennemi dans la région de Barleux."
- Citation à l'ordre de l'armée : "Réformé, exempt de toute obligation militaire, s'est engagé et a demandé à servir comme mitrailleur en avion. le 28 avril 1916, a abattu un fokker qui est tombé à 200 mètres de nos tranchées.
Mitrailleur hors ligne par son adresse et son sang-froid. Déjà cité à l'ordre de l'armée pour avoir abattu un Fokker dans nos lignes. A livré de nombreux combats, réussissant, le 15 juillet 1916, à forcer un LVG à atterrir (dans les environs de la forêt de Bry). A eu très fréquemment son appareil atteint par des éclats d'obus et des balles."
- Citation à l'ordre du GQG le 17 mai 1917 : "Mitrailleur hors de pair dont les exceptionnelles qualités de courage, de hardiesse, d'habileté et de sang-froid ont toujours fait l'admiration de tous. A abattu, le 14 avril 1917, son septième avion ennemi, qui est tombé en flammes dans nos lignes. Déjà médaillé militaire et quatre fois cité à l'ordre de l'armée."
- Chevalier de la Légion d'Honneur.

Adjudant Vitalis

Camp d'aviation. Adjudant Vitalis de l'escadrille des Cigognes qui a abattu 7 avions, devant son appareil. Ferme de la Bonnemaison.27 mai 1917. (La Contemporaine)