A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

 

 

  Tramoni Lucien


Né le: 18 juillet 1889 (Sartène)
Mort le:
Profession avant la mobilisation:
Passé à l'aviation le:
Brevet militaire le:
Parcours:
Affectations: F 25
Bombardier

Tétu Maurice F 25

tramoni a

tramoni b

Photos Yvette Guillemain transmises par Christophe Lagrange. Avec nos remerciements

Sergent aviateur à la F 25, détenu au camp de Giessen en juin 1918

Le Sergent Bombardier TRAMONI est porté disparu lors d'un bombardement de nuit du 5 au 6 janvier 1918.

"Le secteur de Verdun est tenu, au début de 1918, par la F. 25, qui le quittera, le 20 février, pour passer sur Voisin. Elle sera rattachée, à cette date, au G. B. 1, qu'elle rejoindra à Villeneuve. Elle est appuyée au mois de janvier, par les escadrilles de nuit du G. B. 5, les B. M. 118, 119 et 121 qui formeront, le 13 février, le 7e Groupe de Bombardement sous les ordres du commandant Aubé. D'autre part, les Voisin du G. B. 1 intensifient son action. Disons enfin que la V. 25 partira, de Cham­pagne, sur ses anciens objectifs pendant tout le mois de mars jusqu'à l'offensive allemande. Son action restera donc prépondérante dans toutes
cette région difficile, grâce à la connaissance parfaite du secteur que trois ans de travail ininterrompu avaient donnée à ses équipages.
En janvier, les objectifs proposés à l'action des Nocturnes, aucune escadrille de Bombardiers diurnes n'opère dans la région, se situent aux environs de Verdun et dans la plaine de Woëvre. Gares de Leguyon, Longwy, Dommary-Baroncourt, Audun-le-Roman. Le bombardement de cette dernière coûte à la F. 25 un équipage abattu dans la nuit du 5 au 6 janvier. " 
Extrait de Martel, L'aviation de bombardement"