1916 de Belfort à Nancy

Le lapin à la trompette: Escadrille 39

Les "Cigognes": de Cachy au GC 12

Verdun: Ciel d'enfer, 1912-1918

Pour la suprématie de l'air

Tirer dans l'axe du vol

Puissance et crise du bombardement stratégique. Malzéville. Printemps, automne 1915

Au service des Corps d'Armée. Mai-juillet 1915.

La guerre du ciel, 1914-1918

 


 

 

Pour la suprématie de l'air

Pour la suprématie de l'airSi le coup de tonnerre sur Verdun de février 1916 constitue un évènement «stupéfiant », bien que certains aient annoncé l'orage sans pouvoir en préciser l'intensité, et si de Rose est appelé à cette occasion pour « balayer le ciel » par un général Pétain déclarant « Je suis aveugle », c’est parce que l’aviation a confirmé depuis le début de la guerre ce qu’elle avait expérimenté depuis plusieurs années auparavant.

L'étude du rôle de l'aviation dans la Bataille de Champagne conduit à quatre grands axes de travail :
1) Développer une plus grande implication des officiers d’Etat-major dans les observations aériennes car tous les officiers d’Etat-major n’ont pas encore mesuré leur importance.
2) Entrainer systématiquement l’infanterie à l’utilisation des signaux aux avions pour indiquer leur position ou leur demande. On fera de même avec la cavalerie.
3) Laisser autant que possible les mêmes équipages au service des mêmes groupements d’artillerie.
4) Assurer l’unité des procédures de transmission d’information en particulier par TSF.
5) Constituer fortement l’aviation de chasse pour s’assurer la maîtrise de l’air.

Sommaire

Le Fokker-Eindecker Type 1
La grande offensive de septembre - octobre
Une longue série de belles journées favorise les tirs de réglage
Comptes rendus exhaustifs reçus par le service aéronautique de la 4ème armée le 23
Missions coordonnées du 23 septembre
24 septembre: le temps se détériore
28 septembre. Une information erronée se répand : La percée a été réalisée
Le Concours des avions puissants : Bombarder Essen.
Chambre Syndicale des Industries Aéronautiques
Après l'échec de septembre
10 octobre: Note pour les escadrilles de l'armée
Manifeste de la Ligue Aérienne
Rapport sur le fonctionnement de l'Aéronautique au cours des opérations de Champagne
Rapport du capitaine Picard
L'avion n'est que le véhicule de l'observateur
Codes de transmission allemands entre l’observateur et la batterie
Le prototype Tubavion
Réorganisation de l’aviation, perspectives et nouveau plan
Le journal. 26 décembre 1915

15 euros (+ port 5 Euros)

Bulletin de commande iconepage

Pages en consultation:

Pour la suprématie de l'airPour la suprématie de l'airPour la suprématie de l'airPour la suprématie de l'air



  

 

Bombarder jour et nuit, l'escadrille 110

De l'Etoile à la Cigogne, l'escadrille 103.

Bombarder et chasser. L'impossible rupture: février-avril 1915

Hiver 1914: Voler entre dunes et tranchées

Célestin Pégoud, Roi de l'Air et premier As

1914: l'aviation entre en guerre

L'aviation aux manoeuvres, 1910-1913

Donnez des aéroplanes à la France

Le concours d'aviation militaire de 1911