Le lapin à la trompette: Escadrille 39

Les "Cigognes": de Cachy au GC 12

Verdun: Ciel d'enfer, 1912-1918

Pour la suprématie de l'Air

Tirer dans l'axe du vol

Puissance et crise du bombardement stratégique. Malzéville. Printemps, automne 1915

Au service des Corps d'Armée. Mai-juillet 1915

La guerre du ciel, 1914-1918.

Bombarder jour et nuit, l'escadrille 110.


 

 

 Le concours d'aviation militaire de 1911

15 euros (+ port 4 Euros)Bulletin de commande
concours 1911 couvertureLe Concours d'aviation militaire de 1911
Pour répondre aux besoins de l'armée, 34 aéroplanes (on ne dit pas encore avion) vont s'
affronter en finale dans un concours de vitesse où ils devront emporter 3 personnes sur un parcours de 300 km. Auparavant ils devront démontrer leurs qualités ascensionnelles (monter à 500 m en moins de 15 mn) et d'atterrissage (sur un pré de luzerne, des chaumes et un champ labouré) en portant une charge de 300 kg.
Seuls 8 appareils termineront le concours .

Pages en consultation:

concours 1911 p13 concours 1911 p33 concours 1911 p40concours 1911 p46

Table des matières :
L’organisation du Concours
Les avions
Les pilotes
L’éphéméride des épreuves qualificatives
L’épreuve de vitesse
Les leçons du Concours.

64 pages, 80 illustrations NB, format A4, dos carré.

De l'Etoile à la Cigogne, l'escadrille 103

Bombarder et chasser. L'impossible rupture: février-avril 1915

Hiver 1914: Voler entre dunes et tranchées

Célestin Pégoud, Roi de l'Air et premier As

1914: l'aviation entre en guerre

L'aviation aux manoeuvres, 1910-1913

Donnez des aéroplanes à la France

Le concours d'aviation militaire de 1911